Groupe de Recherche Sommeil

Présentation

L’étude du sommeil participe de manière fondamentale à notre compréhension du fonctionnement du cerveau humain, à la maîtrise d’un nombre importants de comorbidités de type métabolique, cardiovasculaire, et neuropsychiatrique.

Cette étude est le résultat d’un rapprochement interdisciplinaire réussie entre les neurosciences, l’épidémiologie, la psychiatrie et la physiologie. La communauté scientifique française joue un rôle clé dans l’évolution de nos connaissances dans le domaine du sommeil. C’est à des rapprochements dans une perspective translationnelle que de nouveaux outils se développent et de nouveaux champs d’investigation scientifique apparaissent.

 

Des enjeux scientifiques prometteurs sont apparus comme l’étude des bases neurales du sommeil chez l’homme et l’animal ainsi que la modélisation de ces processus, au niveau neuronal comme au niveau fonctionnel.

De plus, les besoins techniques en accidentologie ont entraîné un besoin croissant de théorie et de modélisation/simulation, densifiant ainsi les échanges entre l’étude expérimentale du sommeil, les mathématiques appliquées et la physique.

De ce fait, l’augmentation importante des problèmes de santé liés aux troubles du sommeil et la possibilité croissante de solutions (techniques cognitivo-comportementales, suppléances matérielles) justifient le besoin d’une communauté unie et structurée.

Thèmes

Le GDR Sommeil s’adresse aux chercheurs, enseignants-chercheurs et techniciens travaillant sur l’étude ou la modélisation des mécanismes, des pathologies du sommeil et du système circadien.

Il vise à obtenir un rapprochement interdisciplinaire entre les neurosciences fondamentales et cliniques, la chronobiologie, l’épidémiologie, la psychiatrie et la physiologie en particulier cardiovasculaire, respiratoire et endocrinienne.

Cinq principaux axes thématiques ont été retenus pour fédérer les efforts de recherche.

Pour chaque axe, l’animation scientifique est conduite par un des co-responsables scientifiques du GDR.

1. Hypersomnie centrale

2. Somnolence comportementale et chronobiologie

3. Troubles du neuro-développement et psychiatriques

4. Apnée du sommeil

5. Recherche fondamentale

Les enjeux

Les organismes de recherche comme le CNRS, mais aussi l’INSERM et l’INRIA, soutiennent individuellement un nombre important d’équipes en neurosciences, psychiatrie ou physiologie clinique, mais il est essentiel de disposer d’une structure fédérative pouvant favoriser les échanges entre ces champs disciplinaires.

Or, le sommeil est l’une des fonctions mentales supérieures les plus incidentes pour la santé des individus et qui se prête le mieux au développement de recherches interdisciplinaires fondamentales et appliquées.

Nous pensons qu’il est aujourd’hui nécessaire de rapprocher les laboratoires et scientifiques français travaillant sur le sommeil.

Le groupement de recherche (GDR) sommeil a les modalités et enjeux suivants.

- Formation Les doctorants et post-docs pourront bénéficier de conseils critiques de la part de leurs collègues avant de s’exposer dans des conférences et à travers des publications internationales.

- Interdisciplinarité Des équipes travaillant sur les mêmes thématiques avec des approches différentes (cognitive, épidémiologique, physiologique) pourront confronter leurs méthodologies, leurs analyses et leurs résultats.

- Géographie Les chercheurs qui n’ont pas la chance d’être dans des régions de forte concentration de personnes ressources et de moyens (en particulier Paris, Grenoble et Lyon) peuvent toutefois bénéficier d’un lien privilégié avec leurs collègues.

- Soutien financier Le partage des ressources offre une économie de moyens et des nouveaux liens avec l’industrie peuvent offrir de nouvelles opportunités.

- Complétude L’identification d’autres laboratoires travaillant sur des problématiques connexes permet au sein de l’ITMO de compléter le paysage scientifique français et positionner l’étude du sommeil au niveau international.

- Prospection Le GDR constitue un interlocuteur avisé pour proposer une expertise scientifique dans les champs de ses compétences, que ce soit pour le CNRS, d’autres instances publics ou certains organismes privés.

- Communication La masse critique d’un tel regroupement favorise le développement d’une communication à la fois interne et externe au GDR ainsi que des liens vers la presse et le grand public.

Pour nous rejoindre

Les équipes de recherche identifiées par les organismes de recherche et/ou le Ministère de la Recherche peuvent adhérer au GDR si leur activité de recherche correspond aux thèmes et objectifs scientifiques du groupement. L’adhésion d’une nouvelle équipe est soumise à approbation par la direction du GdR.

L’adhésion individuelle de chercheurs est possible, sur candidature auprès de la direction du GdR. Cependant les membres à titre individuel ne sont pas représentés à la direction du GDR.

Par ailleurs, des équipes de recherche appartenant à des partenaires privés peuvent adhérer au GDR. Dans ces conditions, l’adhésion s’accompagnera d’une contribution financière au groupement, dont le montant sera fixé annuellement par le CP.

Société Française de Recherche de Médecine du Sommeil

Contact

Maison du Sommeil

18 rue Armand Moisant

75015, Paris

Tél : 01 43 20 67 96

E-mail : contact@sfrms.org

À propos

La SFRMS est une société savante regroupant médecins, chercheurs et professionnels de la santé impliqués dans le domaine du sommeil et de ses pathologies.