Paul-Antoine Libourel (SLEEP CRNL) lauréat du Cristal CNRS !

Le CNRS a décerné à Paul-Antoine Libourel, Ingénieur de Recherche Chef de projet en instrumentation et analyse de données liées au sommeil au sein de l’équipe SLEEP du CRNL (membre du GDR sommeil), le Cristal du CNRS qui consacre la qualité et l’originalité de ses travaux. Ceux-ci concernent notamment l’enregistrement électrophysiologique du sommeil chez plusieurs espèces animales chez lesquelles il actuellement n’existe pas ou peu de données: poissons, reptiles et oiseaux.

Paul-Antoine Libourel a un parcours de formation pluridisciplinaire (IUT en mécanique, Licence en génie biomédical, Master en traitement d’images, thèse de doctorat en neurosciences) et des compétences conceptuelles et techniques.

 

Il est responsable du développement logiciel et de l’instrumentation au sein de l’équipe SLEEP CRNL. Il pilote et gère des projets de création et de déploiement de nouvelles méthodes d’acquisition et d’analyse du sommeil, de l’EEG et du comportement chez l’animal en laboratoire et en milieu naturel.

 

Il est aussi responsable d’un axe de recherche de l’équipe en biologie comparative, visant à comprendre l’origine évolutive du sommeil grâce à l’étude de la physiologie, de l’activité cérébrale et du comportement de plusieurs espèces animales.

Depuis 2013, il a initié et piloté, un projet de développement méthodologique pour lequel il a obtenu un financement (PALSE IDEX). Ce projet, en collaboration avec l’équipe capteurs biomédicaux de l’INL (Dr Bertrand Massot), après plusieurs phases de validations, optimisations, a vu la création de systèmes miniatures d’enregistrement du sommeil capables d’enregistrer pendant plusieurs jours la physiologie, l’activité cérébrale et le comportement d’un petit animal libre de ses mouvements (le système ne pèse que 4g et est utilisable chez la souris). Ce système unique a fait l’objet de deux déclarations d’invention et a été transféré à une entreprise pour commercialisation.

Crédit photo : Paul-Antoine Libourel

Au-delà de la prouesse technologique, il a aussi conçu les procédures chirurgicales d’implantation, de fixation sur l’animal, d’encapsulation, ainsi que les logiciels nécessaires pour l’analyse du signal.

Ces systèmes sans fil ont commencé à être déployées dans le laboratoire, réduisant le stress en rendant plus de liberté aux animaux (généralement connectés au dispositif d’enregistrement via un câble). Ils ont notamment permis l’étude de modèles de souris narcoleptiques ou de rats souffrants de troubles comportementaux en sommeil au sein du laboratoire.

Outre l’amélioration des conditions d’enregistrement en laboratoire, Paul-Antoine a aussi déployé ce dispositif en milieu naturel et semi naturel sur des manchots, martinets ou requins, ouvrant ainsi de nouvelles voies vers notre compréhension du sommeil en conditions écologiques.

 

 

Cette innovation offre également de nouvelles perspectives de recherche au-delà de l’étude du sommeil. En effet, tous les domaines basant leurs analyses sur la collecte de signaux multiples électroencéphalographique, électromyographique ou autres activités physiologiques, comme par exemple, les études sur l’épilepsie, peuvent bénéficier aussi de cette innovation.

 

Société Française de Recherche de Médecine du Sommeil

Contact

Maison du Sommeil

18 rue Armand Moisant

75015, Paris

Tél : 01 43 20 67 96

E-mail : contact@sfrms.org

À propos

La SFRMS est une société savante regroupant médecins, chercheurs et professionnels de la santé impliqués dans le domaine du sommeil et de ses pathologies.