Rivotril® : Modification prescription et de délivrance

Actualisé le 04/01/2012

En raison de la persistance de prescriptions hors AMM importantes (notamment dans les douleurs neuropathiques) et d’un usage détourné croissant par les toxicomanes (avec falsification des ordonnances), l’Assaps a décidé de modifier les conditions de prescription et de délivrance des formes orales de clonazépam (Rivotril®).

Clonazépam (RIVOTRIL®) per os utilisé hors AMM : Pourquoi et comment arrêter ? Document du 15/12/11 téléchargeable ici

Les mesures suivantes sont d’application immédiate :

- Durée de prescription limitée à 12 semaines
- Prescription en toutes lettres sur ordonnance sécurisée. Seules les prescriptions sur ordonnance sécurisée (et en toutes lettres) peuvent être honorées, même si la date de prescription est antérieure au 7 septembre 2011.
- Chevauchement interdit des prescriptions sauf mention expresse portée sur l’ordonnance
- Copie de l’ordonnance conservée pendant 3 ans par le pharmacien.

Ces dispositions ne s’appliquent pas aux prescriptions réalisées au cours d’une hospitalisation.

A partir du 15 mars 2012 (au lieu du 2 janvier) :

La prescription initiale est réservée aux spécialistes en neurologie ou aux pédiatres qui devront la renouveler chaque année. Les renouvellements intermédiaires pourront être effectués par tout médecin. Le délai de cette dernière disposition doit permettre aux prescripteurs, de reconsidérer la prise en charge du patient, d’initialiser l’arrêt du clonazépam qui doit être progressif pour éviter l’apparition d’un syndrome de sevrage et de proposer une alternative thérapeutique.

Retrouver le communiquer de presse de l’Afssaps ici

Be Sociable, Share!