Position paper : La ventilation auto-asservie

La ventilation auto-asservie : quelle place dans le traitement du syndrome d’apnées du sommeil central ? Avis d’experts

 

Auteurs : P. Priou, M.-P. d’Ortho, T. Damy, J.-M. Davy, F. Gagnadoux, T. Gentina, J.-C. Meurice, J.-L. Pepin , R. Tamisier , C. Philippe

Résumé : Les résultats préliminaires de l’étude SERVE-HF ont donné lieu à la diffusion d’une information de sécurité conduisant à la contre-indication de l’utilisation d’une ventilation auto-asservie (VAA) pour le traitement des apnées centrales chez les patients avec insuffisance cardiaque systolique symptomatique chronique avec fraction d’éjection du ventricule gauche (FEVG) ≤ 45 %. L’objectif de cet article est de faire le point sur ces résultats, et d’apporter une argumentation reposant sur les données de la littérature en faveur de la poursuite de l’utilisation de cette ventilation dans des indications différentes telles que : insuffisance cardiaque à FEVG conservée, syndrome des apnées du sommeil (SAS) complexe, SAS central induit par les opiacés, SAS central idiopathique, SAS central conséquence d’un accident vasculaire cérébral. Ces différents éléments nous conduisent à proposer la mise en place de registres dédiés aux patients désappareillés de leur VAA d’une part, et d’autre part dans le cadre des prochaines mises en place de ce type de ventilation dans ces indications spéci- fiques afin d’assurer la sécurité des patients et permettre des décisions argumentées concernant l’utilisation de la VAA.

Lire la publication en français

Lire la publication en anglais

Lire l’éditorial associé

Be Sociable, Share!