Principes

Pourquoi vouloir créer un GDR sommeil ?

L’étude du sommeil participe de manière fondamentale à notre compréhension du fonctionnement du cerveau humain, à la maîtrise d’un nombre importants de comorbidités de type métabolique, cardiovasculaire, et neuropsychiatrique.

Cette étude est le résultat d’un rapprochement interdisciplinaire réussie entre les neurosciences, l’épidémiologie, la psychiatrie et la physiologie. La communauté scientifique française joue un rôle clé dans l’évolution de nos connaissances dans le domaine du sommeil. C’est à des rapprochements dans une perspective translationnelle que de nouveaux outils se développent et de nouveaux champs d’investigation scientifique apparaissent.

Des enjeux scientifiques prometteurs sont apparus comme l’étude des bases neurales du sommeil chez l’homme et l’animal ainsi que la modélisation de ces processus, au niveau neuronal comme au niveau fonctionnel.

De plus, les besoins techniques en accidentologie ont entraîné un besoin croissant de théorie et de modélisation/simulation, densifiant ainsi les échanges entre l’étude expérimentale du sommeil, les mathématiques appliquées et la physique.

De ce fait, l’augmentation importante des problèmes de santé liés aux troubles du sommeil et la possibilité croissante de solutions (techniques cognitivo-comportementales, suppléances matérielles) justifient le besoin dune communauté unie et structurée.

Be Sociable, Share!