Le sommeil de l’adolescent français

L’enquête française de l’étude Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) a permis d’établir un référentiel sur le sommeil des adolescents français à partir de données concernant près de 9 251 élèves âgés de 11 à 15 ans afin de mieux comprendre le sommeil de cette population.

Les données ont été collectées par auto-questionnaire auprès d’élèves provenant de 347 collèges et lycées randomisés pour représenter la population scolaire française de cette tranche d’âge. Ces questionnaires ont permis de calculer les indicateurs de sommeil suivants :

– le temps de sommeil total(TST) représentant le delta entre l’heure du coucher et l’heure du réveil. Le TST tient compte du temps d’endormissement et des éveils nocturnes. Il a été évalué selon les jours avec classe le lendemain (TSTAC) et les jours sans classe(TSTC).

– le sommeil de courte durée avec un seuil de privation de sommeil fixé à, pour cette population,  7 heures de sommeil par tranche de 24.

– la dette de sommeil  qui a été considérée comme effective lorsque la différence TSTSC-TSTAC était supérieure à 2 heures.

La différence TSTSC-TSTAC augmente significativement avec l’âge (et le niveau scolaire) ce qui s’explique par une compensation du TST en période hors classe notamment chez les 15 ans (40%).

Ce delta/écart (avec ou sans classe le lendemain) augmente avec l’âge du sujet et présente une différence significative entre les sexes puisqu’à 15 ans la population féminine présente un écart en moyenne de 2h02 contre 1h35 chez les garçons.

La dette de sommeil ne semble pas être significative chez les 11 ans alors qu’elle concerne 40,5% des 15 ans avec de nouveau une population féminine majoritairement concerné (47,6%). Un quart des jeunes de 15 ans, tout sexe confondu, affiche/présente un sommeil de courte durée en période scolaire. Cette enquête a également pu renseigner sur les activités des adolescents dans leur chambre ainsi que l’impact sur leur TST ; il en résulte qu’un adolescent possédant des objets électroniques et/ou audiovisuels dans sa chambre a un temps de sommeil plus court en veille de classe.

Bien que la population des 15 ans reste plus importante que celle des 11 ans, cette étude souligne une diminution graduelle de la perte de sommeil en fonction de l’âge du sujet alors que tous les spécialistes s’accordent à recommander un temps de sommeil d’au moins 9 heures. Ce constat peut amener à encourager une prise de conscience de la négligence du sommeil auprès de cette population et de leurs proches, négligence qui peut influer sur le bon développement métabolique de l’adolescent.

Sources :

Total sleep time severely drops during adolescence.

Leger D, Beck F, Richard JB, Godeau E.

PLoS One. 2012;7(10):e45204. doi: 10.1371/journal.pone.0045204. Epub 2012 Oct 17.

PMID: 23082111

Be Sociable, Share!